degrade-diapo
  • diapo
Le parc Naturel régional de Corse Qu'est-ce qu'un Parc naturel ?DéfinitionComment fonctionne un Parc naturel ?
Le Parc Naturel Régional de CorseNos missionsLa carte d'identité du PNRC

Nos missions

Créé en 1972, le Parc naturel régional de Corse a contribué à la protection du patrimoine insulaire, apparaissant comme l’un des pionniers du développement durable sur l’île. Son territoire occupe aujourd’hui plus du tiers de l’île, soit une superficie de plus de 350.000 hectares. Le Syndicat mixte qui assure sa gestion, se compose de 145 communes, de la collectivité territoriale de Corse, des deux départements et de quatre communautés de communes.

Les actions du PNRC depuis 40 ans :

La préservation et la valorisation du patrimoine naturel et culturel :

La préservation et la valorisation du patrimoine naturel et culturel représentent une mission essentielle pour le Parc. Un grand nombre d'espèces ou de formations végétales rares sont présentes, dont une forte proportion d'endémiques. Certaines de ces formations fragiles, comme les "pozzine", font l'objet d'une attention particulière.

La faune, également riche, comprend plusieurs espèces menacées ou en danger de disparition ( le mouflon de Corse, le balbuzard pêcheur, le gypaète barbu…). Le Parc s'emploie activement à assurer leur protection. En outre, il a mené ou participé à plusieurs projets de coopération pour leur préservation, notamment l’INTERREG balbuzard pêcheur, le « LIFE Mouflon ».  Aujourd’hui,  le Parc participe au projet européen « LIFE cerf » et gère le projet « l’orma di u cursinu », l’empreinte du chien Corse, dans le cadre du programme Leader. 

Le Parc gère par ailleurs 2 sites à fort intérêt patrimonial, la réserve naturelle de Scandola et la réserve de biosphère du Fangu et participe à la protection d’autres sites sensibles comme les lacs d'altitude.

Le Parc s’est également investi pour la sauvegarde de l'architecture traditionnelle (bergeries, moulins, maisons anciennes…), à la mise en valeur d'édifices et du petit patrimoine bâti, à la préservation des fresques des chapelles romanes et des vestiges archéologiques (Pianu di Livia). Par ailleurs, le Parc est particulièrement impliqué depuis sa création, dans l’étude et le recueil de témoignages appartenant à la culture populaire.

La revitalisation de l'espace rural :

Le développement de l’intérieur est un axe primordial de l’action du Parc.

La présence des équipes sur le territoire, éco-développeurs locaux et techniciens, a permis d'engager et d'accompagner diverses actions ou réalisations : efforts en direction de l'élevage de montagne par la restauration de bergeries, opérations programmées d'amélioration de l'habitat, restauration et valorisation du patrimoine bâti, recueil des savoirs et savoir-faire populaires, archéologie, artisanat mais aussi prévention des incendies.

Le Parc s’est également engagé dans la démarche de marquage de produits. Aujourd’hui, 4 entreprises locales peuvent utiliser la marque PNRC: les eaux d’Orezza et 3 guides accompagnateurs.

Le développement des activités de randonnée et des activités de nature :

Le développement du tourisme durable, notamment à travers le développement des activités de randonnée fait partie des priorités du Parc. Principal opérateur de la randonnée en Corse, avec près de 1500 Km de sentiers balisés, il est à l’origine des grands itinéraires , comme le sentier mythique du GR 20, les Mare a Mare,  et Mare e Monti.

Le Syndicat mixte a également pérennisé le projet de premier site VTT labellisé par la Fédération française de cyclisme en Corse, dénommé « FFC N°116 Castagniccia Mare e Monti », en collaboration avec d’autres collectivités locales.

Information et sensibilisation :

Mieux faire connaitre les richesses naturelles et culturelles aux différents publics est une des conditions pour une protection et un développement du territoire équilibré et maitrisé. Dans cette optique, depuis 1972, le Parc a développé sa politique en matière d’éducation à l’environnement et au développement durable. Celle-ci repose sur trois axes : l'animation en milieu scolaire, la formation professionnelle et l'information du public.

Cette mission de sensibilisation s’est développée grâce à la présence de nombreux animateurs à l’éducation à l’environnement sur le territoire et à des infrastructures spécifiques « A Casa di a Natura » à Vizzavona,  « A Casa Marina » à Galeria, centres permanents d'initiation à l'Environnement destinés à tout groupe constitué, pour des séjours nature à caractère pédagogique.

D’autres sites complètent l'accueil : notamment le "Village des Tortues" à Moltifau destiné au repeuplement et à la réintroduction de la tortue d'Hermann en milieu naturel; La présence du Parc lors de manifestations, de foires rurales, de salons , la réalisation d'expositions, de documents pédagogiques , la diffusion de plaquettes et d'ouvrages contribuent à sensibiliser le public.

L'équipe du Parc dispense également des formations sur le thème de l'environnement et du développement durable à des enseignants, des bénévoles d'associations et des socioprofessionnels.